Agar.io, le nouveau jeu addictif

Chaque année, certains jeux sur le web font le buzz. Il y a eu Candy Crush et 2048 et l’année 2015 compte désormais un nouveau venu dans ses rangs: Agar.io.

Quel est ce jeu ?

Sous ce nom assez spécial se cache un jeu de conquête, d’invasion et de destruction ! Pourtant, on ne joue qu’avec des petites boules de couleurs. Alors comment peut-on considérer ce petit jeu comme un jeu d’invasion? C’est très simple.

On commence notre partie en incarnant une minuscule boule. Afin de grandir, on doit absorber des petites pastilles présentes sur le terrain de jeu, et plus on grandit, plus il devient aisé d’absorber les autres joueurs. Au final, le but du jeu est d’avoir la plus grosse bille possible, et de rester le plus longtemps possible sous cette forme!

Et croyez-moi, ce n’est pas une tâche aisée, tant il y a d’obstacles qui viennent perturber le bon fonctionnement de notre partie!

agario

 

La face cachée d’Agar.io

En général, ce genre de jeu n’est rien de plus qu’un moyen pour se divertir sans trop se casser la tête. Mais pour Agar.io, il peut facilement faire penser au fonctionnement de notre société. Les joueurs qui recherchent des messages cachés dans certains jeux me font parfois rire, car il leur arrive de chercher bien trop loin et d’interpréter certains éléments de manière exagérée, mais force est de constater qu’Agar.io détient un message assez flagrant !

On commence tout en bas de l’échelle, et on évolue petit à petit. Pour évoluer de la sorte, il faut bien évidemment sacrifier les autres joueurs, car dans ce jeu, tout le monde joue pour soi! De temps en temps, il peut y avoir des joueurs qui font équipe, c’est d’ailleurs prévu dans le jeu puisqu’on peut donner une partie de nos « gains » aux autres pour créer une alliance, mais cette fonctionnalité est tellement peu utilisée que ça rend le jeu encore plus « dangereux », dans le sens où le joueur percevra le danger partout et préférera mettre tout le monde sur sa liste d’ennemis plutôt que de s’y allier, par crainte de se voir trahi (ou de perdre une partie de ses « gains »).

Tout est question de tactique et de stratégie

Chaque action peut entrainer notre perte, et la gourmandise peut parfois s’avérer fatale! Ainsi, lorsqu’on se décuple pour absorber un autre joueur, on se met en position de faiblesse.

Il est parfois nécessaire de procéder ainsi, afin de grandir plus vite, mais lorsqu’on utilise trop souvent cette fonctionnalité, on devient soi-même une cible importante. La gourmandise du gain peut alors nous mener à notre perte!

Par ailleurs, rien n’oblige le joueur à se décupler pour chopper plus de gains. Si le joueur le fait, c’est parce qu’il veut accéder plus rapidement au sommet. Le joueur pourrait très bien jouer le jeu sans se décupler une seule fois. Mais cela lui prendra de longues heures.

Agar.io joue donc également sur la patience du joueur. Un joueur qui manquera de patience aura plus de chances de se faire bouffer par ses adversaires.

Il y a tellement de choses à raconter sur ce jeu que je pourrais faire une analyse de plusieurs pages. Mais dans ce cas-ci, personne ne la lirait, ce qui n’aurait aucun intérêt. Je vais donc terminer ma critique en donnant mon avis personnel sur le jeu, son gameplay et le plaisir qu’on peut ressentir en y jouant.

agario

 

Mon avis

Au-delà de l’aspect interprétation flagrant, le jeu en lui-même est sympathique, mais souffre de pas mal de défauts qui peuvent renvoyer à nos ancêtres les jeux, au retrogaming.

Tout d’abord, selon notre connexion internet, le jeu peut être très lent, et la petite boule qu’on incarne devient alors difficile à manier… Malgré ce petit couac, le système de jouabilité est assez bien imaginé. Plus on grandit, et plus on devient lent, ce qui pose problème lorsqu’on tente d’attraper les autres joueurs qui se déplacent du coup parfois plus vite que nous. On peut alors devenir plus rapide lorsqu’on se décuple, ce qui nous rend plus faible (comme mentionné plus haut). En fait, chaque action entraine des conséquences, chaque action est pensée de manière à ne laisser aucune chance à aucun joueur, et cela rend l’équilibre du jeu très juste. Peu importe la taille de notre pastille, on a tous nos avantages et nos inconvénients!

Ensuite, concernant le plaisir du jeu, il est bien présent, notamment à cause d’une addiction qui peut facilement nous bouffer plusieurs heures sur la même journée. Dès qu’on commence avec ce jeu, on ne s’arrête plus, car on souhaite à tout prix atteindre le haut du classement! L’addiction au jeu est donc fort présente, du moins dans les premiers jours de découverte de celui-ci. Car après une petite semaine à tenter de chopper un maximum de pastilles, on finit par avoir un sentiment de rejet vis-à-vis de ce jeu.

Perso, j’étais à fond dedans au tout début, puis après une petite semaine, rien que le fait de penser à ce jeu me donnait des nausées, car mon cerveau n’arrivait pas à embrayer sur autre chose. Cela m’a rappelé la découverte de Tetris quand j’étais petit, qui avait également eu un impact négatif sur mon cerveau (la nuit, je n’arrivais pas à trouver le sommeil car mon cerveau n’arrêtait pas de tester les nombreuses combinaisons possibles, comme si mon cerveau continuait de jouer et tentait de résoudre ce puzzle).

Ce qui m’a également énervé, c’est que chaque joueur peut insérer le pseudo qu’il souhaite. Certains choisissent des pseudos random, d’autres des pseudos afin d’avoir des skins (si on tape le nom d’un pays, notre petite boule arbore les couleurs de celui-ci). Mais le pire dans tout ça reste les petits abrutis qui choisissent des spoilers issus de films ou de séries, de manière à bien faire rager les autres joueurs. Et lorsque ce joueur-ci se retrouve dans le top 10 du classement, difficile de passer à côté… Bref, c’est parfois aussi un repère à troll, et ça, c’est assez dommage.

Au final, l’expérience Agar.io était fort intéressante et très complète dans les messages que l’on peut y interpréter. Tout comme les jeux cités en début de critique, ce jeu est une mode passagère, et l’année prochaine, on découvrira un autre jeu qui fera parler autour de lui et qui fera le buzz sur les réseaux sociaux.

Si vous aussi vous souhaitez tenter l’expérience, c’est ici