FunKey S – Rencontre avec les créateurs de « la plus petite console au monde » !

La jeune start-up bordelaise FunKey Project a lancé, le 2 Juillet 2020, une campagne Kickstarter pour le financement de sa FunKey S, la console de rétrogaming miniature porte-clef la plus petite au monde. On vous en parlait déjà la semaine dernière quand notre œil aguerri à la recherche de bons plans jeux vidéo a découvert ce porte-clef High-tech ludique. Preuve en est que les consoles rétro attirent toujours autant, la campagne de financement a été entièrement financé en à peine 3 heures.

funkey-s-porte-clés

 

Nous avons contacté l’équipe de FunKey Project à l’origine de la FunKey S pour en savoir un peu plus sur cette console mini au look de la Nintendo SD. Ils ont gentiment accepté de répondre à nos questions.

 

La FunKey Team : Qui êtes-vous ?

Jeux.com : Bonjour la FunKey Team ! C’est un plaisir de vous rencontrer. Avant de parler plus en profondeur de votre projet phénoménal, nous vous laissons la parole pour vous présenter. Qui se cache derrière la FunKey Team ?

Killian : Je m’appelle Killian Roman, stagiaire chez FunKey Project depuis début mars dans le cadre de ma fin d’études universitaires.
David : Le mécano de l’équipe, plus de 15 ans d’expérience dans la conception de produits.
Michel : Michel Stempin, ingénieur en électronique embarquée aussi, avec 33 (!!!) ans d’expérience, dont 25 ans avec Linux.
Vincent : Vincent Buso, ingénieur en électronique embarquée depuis peu, anciennement dans l’informatique et surtout fan de rétrogaming.

funkey-s-équipe

 

La naissance de la FunKey S

Jeux.com : Les amateurs et amatrices de jeux vidéo que nous sommes sont intrigués. Comment est né ce projet un peu fou de la « FunKey S – the world’s smallest foldable handheld console » (ndlr : la plus petite console portable pliable au monde) ? Parlez-nous un peu de Keymu (l’ancien nom du projet), la genèse de cette aventure qui a vu le jour en 2017 !

 

Vincent : Ce projet un peu fou a commencé il y a 3 ans avec, comme vous l’avez décrit, Keymu. Il y a 3 ans donc, je commençais à travailler dans un domaine que je ne connaissais pas trop: l’électronique et pour apprendre plus vite je souhaitais réaliser un projet personnel à côté de mon travail. Cette même année un “Hacker” connu (Sprite_TM) a présenté, lors de la plus grande conférence annuelle d’électronique, une console miniature capable d’émuler une Gameboy. En tant que fan de rétrogaming c’était mon projet rêvé. Les fichiers n’étant pas partagés, j’ai commencé de zéro, avec l’intention de la rendre pliable pour optimiser la taille de l’écran/boutons/batterie et ne pas émuler que la Gameboy mais bien plus de consoles.

Le projet s’est avéré beaucoup plus ambitieux que je ne pensais et je n’y serais jamais arrivé sans l’aide de mon collègue de travail Michel qui, par son expérience, a su me guider et a pris de son temps pour développer avec moi aussi bien l’électronique, que le software ou la distribution linux. David, qui était aussi mon collègue à l’époque m’a aidé à valider le design méca et a finalement rejoint l’équipe peu de temps après. Keymu était seulement un prototype mais a reçu un succès médiatique totalement inattendu. La console a même été parmi les finalistes d’un des plus grands concours d’électronique mondial. Cela nous a fait comprendre que nous n’étions pas les seuls passionnés et avons décidé de passer de prototype à production. Pour cela nous avons tout repris de zéro, en améliorant absolument chaque aspect de Keymu: écran, mécanique, batterie, puissance, son, software,… C’est finalement devenu un nouveau produit à part entière que nous avons baptisé FunKey pour “Fun on a Keychain”.

 

Les secrets de fabrication de la FunKey S

Jeux.com : Curieux que nous sommes, auriez-vous une anecdote marrante (ou pas d’ailleurs), à nous dévoiler concernant le déroulement du projet ? Nous imaginons que tout ne s’est pas déroulé comme prévu !

Killian : On a une anecdote plutôt amusante, mais seulement avec du recul ! Sur toute plateforme de financement il faut spécifier les prix de livraison pour les exports à l’international. Comme cela signifie rentrer les frais de chaque pays à la main, on s’y était pris un peu à l’avance car c’est vraiment fastidieux. Le jour du lancement – 1er juillet – on a réalisé que nos prix n’étaient pas bons du tout: ils avaient été rentrés dans la mauvaise devise et sans prendre en compte les prix différents entre console seule ou les packs x2 et x5. On voulait que tout soit parfait au moment du lancement donc, en urgence, Il a donc fallu que je re-rentre les prix quelques heures avant le lancement.

Ça veut dire jongler entre les différents docs pour obtenir les meilleurs prix possibles selon tel ou tel pays et rentrer environ 200 pays par packs disponibles soit 600 prix différents. Ça a pris un (long) moment, et c’était surtout en mode mission impossible avec un compte à rebours qu’on voyait défiler sans savoir si on avait le temps de tout finir. Bon finalement c’était juste juste mais ça a pu se faire, en y repensant on en rigole mais sur le moment beaucoup moins ^^.

 

La FunKey S : Une douzaine de consoles accrochées à vos clefs

Jeux.com : C’est dingue que vous ayez réussi à créer une console portative, au format porte-clef ! Comment en êtes-vous arrivés là ?

 

funkey-s-main2

Michel : En partie grâce à la miniaturisation de l’électronique. Nous avons utilisé un processeur à la base utilisé pour les caméras type GoPro, qui gèrent l’enregistrement vidéo et l’affichage sur un petit écran. Le gros avantage de ce processeur est qu’il intègre directement la RAM et tout un tas de périphériques, donc un gros gain de place pour nous.

Ensuite l’écran : c’est vraiment quand nous avons commencé à travailler sur la FunKey S il y a 2 ans qu’ont commencé à se démocratiser les écrans de ce style, donc nous avons eu la chance d’arriver au bon moment. Evidemment pour atteindre cette taille, nous avons dû faire des compromis. Les gens nous reprochent souvent de ne pas avoir utilisé d’USB-C : eh bien c’est tout simplement car lors phase de conception électronique, les connecteurs USB-C étaient beaucoup trop gros comparés au micro-USB. Pareil pour le son : il y a une raison pour laquelle les fabricants de téléphone ne mettent plus de prise audio Jack : c’est leur taille. Nous avons été confronté au même problème et avons dû choisir entre mettre un haut-parleur ou une prise jack, nous avons choisi le haut parleur.


 

Jeux.com : En parlant de sa forme et taille, on s’inquiète un peu de la durabilité du produit. Aucun risque que les clefs n’abîment la console ? Quelle est la résistance du boîtier de la FunKey S pour supporter les chocs ?

David : Nous avons beaucoup étudié ce point, c’était une de nos grosses inquiétudes aussi mais nous sommes très confiants du résultat final. Pour tester et prouver la rigidité de notre console, nous avons fait imprimer en 3D différentes consoles avec des résines de faible solidité (cassantes ou qui se tordent facilement). Cela nous a permis de mettre en avant les points les plus fragiles lors d’une utilisation quotidienne, et il y en avait, surtout autour de la charnière.

Nous avons revus nos designs plusieurs fois et ce n’est que lorsque nous avons été parfaitement satisfait de la solidité de la console, même en utilisant ces matériaux fragiles, que nous sommes partis en production. Le matériel final étant un ABS PC injecté, la rigidité est exemplaire. Pour ce qui est des scratch, c’est un bon point que nous soulève aussi nos clients sur Kickstarter. La première chose est que la couleur n’est pas peinte mais totalement injectée dans la masse, cela n’empêche pas les scratches mais au moins il n’y a pas de peinture qui risque de s’enlever pour montrer une couleur en dessous. L’autre point (et nous allons le dévoiler bientôt !) est que nous sommes en train d’étudier une petite housse de protection. Il existe énormément de sortes de housses et nous avons la chance d’avoir une communauté très active qui nous a proposé énormément de bonnes idées.

 

Le fonctionnement de la FunKey S

Jeux.com : Il semblerait que le monde entier s’intéresse de très près à votre console. L’interface sera-t-elle adaptée pour tous les pays ? Quelles langues avez-vous prévu d’implémenter ?

FunKey Team : C’est vrai, beaucoup de pays s’intéressent à notre produit ; et donc, beaucoup de langues différentes. Pour l’instant l’interface est seulement en anglais, ça nous permet de couvrir un maximum. Mais à l’avenir nous comptons proposer d’autres langues : le français, l’espagnol.. On s’adaptera en fonction des demandes les plus récurrentes. Il en est de même pour notre site, d’ailleurs : là il n’est qu’en anglais mais des traductions sont prévues.


 

Jeux.com : Vous indiquez dans la campagne que la FunKey S intègre déjà 12 émulateurs pour consoles de jeu – NES, SNES, Gameboy, Gameboy Color, Gameboy advance, Sega Master System, Sega Genesis (Megadrive), Sega Game Gear, Playstation 1, Atary Lynx, WonderSwan, Neo Geo Pocket -, une notice d’explication pour aider les non-connaisseurs à installer les ROMs de jeux est-elle prévue ?

FunKey Team : Oui, une notice d’installation des ROMs sera disponible en ligne (sur notre site) pour les non-connaisseurs. Nous avons fait en sorte qu’il n’y ait aucune installation compliquée. Il suffira de faire un copier/coller comme pour une clé de stockage USB, tout simplement.


A quels jeux pourrons-nous jouer ?

Jeux.com : Pour nous donner un avant-goût, quels ROMs de jeux phares allons-nous pouvoir installer ?

FunKey Team : On a fait rapidement le calcul il y a quelques mois, les 12 émulateurs disponibles sur la console, ça représente plus de 15000 jeux. En terme de jeux phares, ont peut citer les Zelda, Pokémon, Mario, Tetris, Final Fantasy, Donkey Kong, Sonic… On a tous nos favoris dans l’équipe ça va de Spyro sur PS1 pour Killian, à Ghost’n Goblins sur Megadrive pour David ou encore Rayman pour Vincent.

 

funkey-s-consoles

 

Jeux.com : Nous l’avons vu récemment, des boutiques en ligne ont dû stopper la commercialisation de consoles Rétro vis-à-vis de la législation autour de certaines licences comme Nintendo. Quel est votre position à ce sujet ?

FunKey Team : C’est une très bonne question! Effectivement il y a une véritable guerre menée par certains géants du jeux vidéo pour fermer tout ce qui est lié à l’émulation, surtout Nintendo. Personnellement nous trouvons cela vraiment dommage pour plusieurs raisons. Les consoles rétro souffrent actuellement d’une mauvaise image à cause de ça, elles sont souvent vu comme des produits illégaux ou prônant l’illégalité, ce qui est totalement faux. La copie non autorisée d’un programme informatique est illégale, mais la reproduction du fonctionnement d’un système hardware par un programme, c’est à dire l’émulation, est non seulement tout à fait légale, mais aussi une manière de préserver l’histoire des jeux vidéo, les matériels originaux n’étant plus produits depuis belle lurette.

Une très bonne analogie à faire est le lecteur MP3. On s’en souvient peu maintenant mais, à ses débuts, c’était exactement pareil. Le lecteur MP3 était vu comme un appareil fait pour écouter illégalement des musiques et les grands labels se battaient contre leur distribution. Ce n’est qu’à partir du moment où les labels ont commencé à vendre en ligne légalement les MP3 eux-même que le marché a vraiment évolué, ainsi que l’image des lecteurs MP3.

Côté émulation, certains fabricants de consoles l’ont très bien compris et par exemple SEGA lui-même inclut les ROMs de ses jeux phares SONIC et autres dans son pack SEGA Mega Drive & Genesis Classics sur Steam. Nous aimerions que Nintendo et autres adoptent aussi cette position et permettent aux gens – comme pour des lecteurs MP3 – d’acheter les ROMs de leur jeux phare pour y jouer sur la console rétrogaming de leur choix en toute légalité, pourquoi pas avec un MarketPlace officiel de ROMs.

 

Bonne nouvelle : Le Kickstarter pour acheter la FunKey S est en cours !

Jeux.com : Votre campagne Kickstarter est un véritable succès, Félicitations ! Vous attendiez-vous à un tel engouement ? Comment expliquez-vous cet exploit ?

Killian : Merci beaucoup. Non, on ne s’attendait pas à de telles retombées. On a vraiment une chance énorme d’être suivi par une super communauté de fans de retrogaming. Ça nous a donné un sacré coup de boost. C’est vraiment une communauté hyper active et hyper bienveillante, ça aussi ça nous encourage à faire de notre mieux. Même sur le Kickstarter les gens nous ont donné et continuent à nous donner d’excellentes idées d’améliorations.


 

Jeux.com : D’ailleurs, les gens ont jusqu’au 31 Juillet pour précommander la console FunKey S sur le site Kickstarter (via ce lien) pour une livraison prévue en novembre, une idée cadeau pour Noël 2020 qui devrait ravir petits et grands. Mais pour les retardataires qui liraient cet article un peu trop tard et qui meurent d’envie de l’avoir, où pourront-ils se la procurer ? Une boutique en ligne sur votre site est-elle en préparation ?

 

funkey-s-portable

FunKey Team : Oui il y aura une boutique en ligne mais seulement à partir du moment où notre production sera stabilisée, donc novembre, voire un peu avant. La raison est qu’un achat sur une boutique en ligne implique que la console soit déjà en stock. Il y a donc un “trou” entre la fin du Kickstarter et la vente en ligne et plusieurs solutions existent pour palier à cela. Nous comptons adopter la plus connue d’entre elle, c’est à dire partir mettre notre projet sur Indiegogo “InDemand”. C’est un service dédié à continuer à pouvoir prendre des commandes de personnes qui auraient raté la campagne Kickstarter. Ces personnes seront aussi livrées en novembre.

 

L’avenir de FunKey Project

Jeux.com : Maintenant que vous arrivez au bout de la fabrication de ce produit, qu’avez-vous prévu pour le futur de FunKey Project ? Une info exclusive à nous annoncer ?

FunKey Team : On a des idées plein la tête pour la suite. Sans trop vous en dire, on réfléchit à une évolution de la FunKey S vers un format plus standard (toujours pliable). Pour l’instant on reste concentrés sur la campagne et la production mais on va s’y mettre très bientôt… Comptez sur nous pour continuer à produire de nouveaux produits originaux, ce n’est que le début de l’aventure Funkey Project.

 

Parlons peu, parlons jeux vidéo

Jeux.com : Une dernière question avant de vous quitter, quel sont vos jeux vidéo préférés de tous les temps ? Vous êtes plutôt jeux rétro ou modernes ? A quels jeux rétro avez-vous le plus joué ?

Killian : Le jeu rétro auquel j’ai le plus joué ? Ca doit être Pokémon Cristal. Ensuite, entre rétro et moderne.. C’est compliqué, les deux ont leurs arguments. Mais j’ai davantage de références rétro, donc je vais dire rétro. Et enfin mon jeu vidéo préféré, là encore c’est difficile. L’Odyssée d’Abe ? Spyro ? Final Fantasy VII ? Halo ? Kingdom Hearts ? Horizon Zero Dawn ? Mon cœur balance haha.
David : Je reste sur ma première console, SEGA MegaDrive avec le jeu Ghosts ‘n Goblins. Et concernant les jeux actuels, je dirai un bon Call of duty : Modern Warfare.
Vincent : Perso je suis un Fan inconditionnel de Final Fantasy IX et Final Fantasy VII sur PS1. Mais derrière ça les jeux de plateforme comme Rayman ou Mario, que ce soit sur consoles rétro ou des nouvelles comme la switch, restent mes favoris.
Michel : Mon premier jeux : Pong en Basic sur Apple II. Je peux passer des heures sur Tetris, mais j’aime aussi Mario, définitivement rétro !

 

Le mot de la fin de la FunKey Team

Jeux.com : Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

FunKey Team : Plein de choses ! Que Funkey Project se fasse un nom dans le domaine du retrogaming en trouvant sa place sur ce nouveau marché en pleine ébullition. Pérenniser notre activité. Continuer cette superbe aventure le plus longtemps possible 🙂

 

Si la start-up bordelaise FunKey Project vous intéresse

Pour retrouver l’actualité de FunKey Project, abonnez-vous à leur page Facebook FunKey Project, suivez-les sur Instagram FunKey Project, rendez-leur une visite sur leur site.

Pour en savoir plus sur la console FunKey S, découvrez notre article qui présente la console.

 

Tic-Tac, le temps court ! Vous avez jusqu’au 31 juillet 2020 pour précommander la console FunKey S sur la campagne de financement participatif Kickstarter en cliquant ici.

funkey-s-press-finale

 

Dès réception de notre FunKey S, nous ne manquerons pas de la tester et de vous dire franchement ce que nous en pensons dans un article Unboxing Test. Affaire à suivre…

 

Commentez votre console rétro préférée !

Marion

Je suis rédactrice spécialiste Jeux de société au sein de l'équipe Jeux.com depuis juin 2019. J'ai à cœur de dégoter pour vous les nouveautés des éditeurs indépendants, des projets de crowdfunding... et de vous en parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.