Glasgow a besoin de vous pour se construire en plan de grille

Puisque les déplacements sont actuellement limités en Europe, voyagez avec nous au travers d’un moment ludique !

glasgow-pres-boite

Direction Glasgow – plus grande ville d’Écosse et troisième du Royaume-Uni – à l’époque du XVIIIème siècle, avec le jeu éponyme Glasgow pour deux joueurs·ses (+10 ans) et édité par Funforge (Agricola, Foothills, Gingerbread House…).

 

glasgow-boite-2
Comptez en moyenne 30 minutes pour une partie

Ce jeu a été créé par Mandela Fernández-Grandon (son prochain jeu Overstocked). Il est lui-même originaire de cette ville écossaise chère à son cœur et qu’il met à l’honneur dans ce jeu de collecte de ressources et de pose de tuiles.

glasgow-mise-en-place

 

Intervenez dans la construction de Glasgow

Dans Glasgow, chaque joueur va devoir aller chercher des contrats auprès des commerçants aux quatre coins des docks et construire des bâtiments de la ville pour la restructurer et la développer. La personne ayant le plus de PV à la fin de la construction de la ville remporte la partie et les habitants de Glasgow se rappelleront de lui/elle à tout jamais.

glasgow-partie
Mise en place du jeu

 

L’échafaudage est en place pour commencer les travaux

Lors de la mise en place du jeu, vous allez poser les 4 tuiles Architecte (+2 tuiles Bâtiment face visible au-dessus de chacune) et 12 tuiles Contrat en cercle pour représenter la Clyde (ndlr : le fleuve traversant Glasgow).

glasgow-tuiles-personnages
Tuiles Architecte et Tuiles Contrat

 

C’est le moment « le saviez-vous ? » :

Originellement, le centre-ville de Glasgow a été organisée en grille (pour en apprendre plus). Dans Glasgow, il va donc logiquement falloir construire une ville de 4×5 (ou 5×4) tuiles Bâtiment, pour représenter le plan de grille à l’intérieur de la Clyde.

 

L’affrontement entre deux constructeurs

glasgow-carte-1

Devant eux, les joueurs disposent chacun d’un plateau individuel limité pour stocker leurs ressources de marchandises et d’un jeton brique et d’un acier pour démarrer la partie. Le reste des jetons marchandises sont à la disposition de tout le monde.

 

Un tour : développer la ville dans Glasgow, ça tourne en rond !

C’est toujours au joueur se trouvant le plus en arrière de jouer ! Un joueur peut donc effectuer plusieurs tours, jusqu’à dépasser son adversaire. C’est alors à l’adversaire de jouer.

glasgow-tuiles-ressources

A son tour, un joueur va devoir avancer sur la piste, puis pourra, au choix, résoudre ou non l’action de la tuile (Contrat ou Architecte) sur laquelle il s’est arrêté.

 

1. Il s’agit d’une tuile Contrat ?

glasgow-partie-en-cours
Joueur Vert prend +1 Jeton Acier

Prenez immédiatement les marchandises indiquées sur la tuile si vous avez de la place dans votre zone de stockage ou activez sa capacité spéciale (défausser les bâtiments d’un architecte, activer deux fois la prochaine tuile, convertir sa marchandise…).

glasgow-cartes-ressources
La zone de stock se remplit peu à peu

 

On aime !

Le petit clin d’œil écossais avec LE tonneau de whisky, jeton bonus remplaçant n’importe quelle autre marchandise, mais denrée rare et qui s’épuise vite, qu’il faudra donc bien se partager avec l’adversaire.

glasgow-ressources

 

2. Il s’agit d’une tuile Architecte ?

Si vous le souhaitez/pouvez, choisissez au choix parmi les deux tuiles Bâtiment celle que vous voulez acheter. Payez le coût indiqué et placez-la dans la ville. Puis retournez une nouvelle tuile Bâtiment.

glasgow-partie-en-cours
Joueur Bleu est sur une tuile Architecte

Il faut respecter les règles de placement :

  • C’est le premier bâtiment posé ?: il doit être dans le cercle.
  • Ensuite, les bâtiments doivent être adjacent: à au moins un bâtiment déjà existant.
  • Être dans les limites de la ville: un rectangle 4×5 ou 5×4 tuiles (soit 20 tuiles au total).
  • La flèche blanche vers vous: pour visualiser qui en est le/la propriétaire.
  • Les usines : dès qu’un bâtiment est placé dans la même ligne ou colonne qu’une usine, celle-ci s’allume et fournit la marchandise/active l’action à son propriétaire.

glasgow-tuiles

Ajoutez une pièce d’or supplémentaire au coût de l’achat du Bâtiment pour acheter une tuile Bâtiment complémentaire. Deux pièces d’or pour un troisième achat…

 

Comment placer vos tuiles Bâtiment ?

Il existe 5 types de tuiles Bâtiment : Magasin, Immeuble, Gare, Parc, Monument et Banque.

  • Gagnez +3 PV pour chaque immeuble adjacent,
  • Un de vos magasins se trouve dans l’un des 4 coins de la ville c’est +5 PV assuré,
  • Les monuments rapportent du prestige à la ville et donc beaucoup de PV,
  • Plus vous avez des parcs plus vous gagnez des PV (il fait bon vivre dans une ville verte !),
  • Si vous possédez au moins 1 tuile de chaque type précédemment listé, et que vous faîtes l’acquisition d’une Gare, celle-ci vous rapport +10 PV. Vous voyez grands et pensez construire 2 Gares ? +20 PV !

Vous l’avez compris, l’emplacement et le choix de vos tuiles Bâtiments ont des répercussions sur le score total que vous obtiendrez à la fin.

 

Ne marche pas sur mes plates-bandes commerciales

Les deux joueurs ne peuvent pas se trouver sur une même tuile Contrat.

glasgow-pions2

En revanche, ils peuvent partager les tuiles Architecte, le joueur qui vient d’arriver sur la case reste toutefois derrière et pourra donc rejouer.

glasgow-pions-3

 

Petit à petit, l’oiseau fait son nid Glasgow s’agrandit

Le centre-ville de Glasgow va apparaître et se dessiner au fur et à mesure où vous construisez des Bâtiments dans le cœur de la ville.

glasgow-tuiles-2

 

La fin de la partie

glasgow-table-2

La partie se termine lorsque la 20ème tuile Bâtiment est posée, le centre-ville en grille de Glasgow est construit ! C’est le moment de comptabiliser les PV et les bonus.

glasgow-tuiles-3
Victoire écrasante de 42 à 21 pour le joueur Bleu

 

Jeux.com a testé Glasgow : notre avis

Sans réinventer le genre (Patchwork-like), Glasgow offre toutefois des parties nerveuses avec des tours rapides qui s’enchainent. Les règles du jeu sont bien détaillées et rapidement comprises, et les iconographies sur les cartes (pas de texte !) rappellent clairement les actions possibles, pour une course à la construction de la ville qui se lance sans problème entre deux personnes.

 

Arrêt sur image « Say Cheeeeese Beeeeeeeeer »

Au niveau des illustrations, il s’agit de celles de Klemens Franz, dont on reconnait le style (il est impossible que vous ne connaissiez pas au moins un des jeux suivants qu’il a illustré : Agricola, Caverna, Orléans, Bärenpark, Isle of Skye…).

klemens-franz-illu

Les illustrations vous feront d’ailleurs découvrir un bout de Glasgow avec des lieux connus des Glaswégiens, tel que le Kelvingrove Art Gallery ou la statue du Duc de Wellington,

glasgow-pres-magnifique-tuiles

et des habitants de l’époque afin de rendre le jeu le plus inclusif et proche de la réalité historique du XVIIIème siècle selon le choix du créateur (article en anglais), et c’est tout à son honneur !

glasgow-personnages

Si la couverture fait défaut et semble datée (on aime ou pas), le jeu mérite le détour et plaira aux amateurs et amatrices de jeux de collecte de ressources.

 

Glasgow est-il un bon choix de jeu pour un duo ?

glasgow-pres-finale

Glasgow s’avère être un bon jeu de plateau (eh oui, il s’agit d’une piste circulaire sur laquelle avancer) pour jouer à deux, avec de la tactique légère et pourtant des prises de décisions qui pourraient avoir de lourdes conséquences sur le score total. L’interaction est forte au cœur de la partie, vos actions ayant des effets sur l’adversaire !

glasgow-table

Quelle ressource récolter ? Quel bâtiment privilégier ? Où le placer dans la grille pour obtenir des PV bonus ? Prendre de l’avance sur l’autre joueur pour aller sur la case de son choix, au risque d’avoir un adversaire lent qui s’arrête sur toutes les autres cases et s’enrichit dans votre dos ? Vous le voyez, il va falloir réfléchir un minimum pour scorer intelligemment et remporter la partie de Glasgow.

Commande sur Philibert

 

La rejouabilité infinie de Glasgow

Avec un plateau composé de tuiles posées au hasard, chaque partie est différente. Etant donné la place aléatoire des tuiles Contrats -14 au total, mais seulement 12 sont utilisées pour une partie- et des tuiles Bâtiments (37, mais seulement 20 sont nécessaires pour finir une partie), Glasgow offre une belle rejouabilité et vous ne risquez pas de vous lasser.

glasgow-pres-jeu

Mandela Fernández-Grandon sort une première œuvre ludique relativement réussie et nous emmène avec lui dans sa vie natale pendant une trentaine de minutes. A vous de jouer à ce jeu format voyage qui peut facilement se transporter si on emporte le matériel dans un sachet en tissu au lieu de la boîte !

glasgow-pres-jeu-2

 

Découvrez nos autres jeux pour jouer en duo dont  Foothills, jeu Expert de la gamme 2 joueurs de Funforge !

foothills-pres-finale

Commande sur Philibert

Marion

Je suis rédactrice spécialiste Jeux de société au sein de l'équipe Jeux.com depuis juin 2019. J'ai à cœur de dégoter pour vous les nouveautés des éditeurs indépendants, des projets de crowdfunding... et de vous en parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.