Ôz Editions, nouveautés et présence à Cannes

Quelques jours avant le lancement du FIJ de Cannes, nous sommes très heureux d’avoir pu interroger Florian Corroyer d’Ôz Editions qui, depuis la Suisse, porte seul son projet d’éditions de jeux de société. Des jeux qui nous avaient tapé dans l’œil dès le départ, et ça continue… Notre coup de projecteur de la semaine est tourné vers une personnalité bienveillante et résolument engagée dans le plaisir des joueurs.

Interview de Florian Corroyer

Jeux.com : Bonjour Florian, très heureux d’avoir de tes nouvelles… Quel regard portes-tu sur ton année 2018 ? Content ?

Florian Corroyer : L’année 2018 était la première année concrète pour Ôz Editions, avec la sortie de 3 jeux. Et j’avoue que tout gérer tout seul avec mon travail à 100% en parallèle et ma vie familiale n’était pas du gâteau 🙂

Oz Editions site

Tiki a bien marché et est en rupture, il reste quelques exemplaires dans les boutiques. Les retours sont plutôt bons et je suis satisfait d’avoir réussi à l’éditer comme je le souhaitais. Malgré le « succès » du jeu, ce dernier a davantage coûté que rapporté à Ôz Editions.

Oz Editions Tiki

Kiwara mérite qu’on s’y attarde

Kiwara est une déception pour Bruno (NDLR : Bruno Cathala) et moi. Le jeu n’a pas le succès que l’on aurait voulu. Sur les 3000 exemplaires produits, seuls 1000 se sont vendus pour le moment depuis la sortie du jeu en avril. Pourtant, le jeu est très bon, et il trouve preneur à chaque fois que je le présente. Mais il est passé sous les radars et c’est vraiment dommage… A ceux qui me lisent, n’hésitez pas à découvrir cet excellent jeu pour deux !

(Pour en savoir plus, lisez notre chronique sur Kiwara.)

Oz Editions Kiwara

Crypt, enfin, est sorti en décembre. J’ai craqué sur le jeu pendant la campagne Kickstarter et j’ai rapidement signé la licence pour faire la version française. J’aime beaucoup les jeux de dés et j’aime quand les dés sont utilisés d’une manière originale. C’est un des points qui m’a plu dans Crypt.

2018 a également été l’occasion de nouer des partenariats solides avec des éditeurs/distributeurs étrangers. Cela me permet d’avoir des jeux en Espagne, en Italie, bientôt en Allemagne.

L’heure du bilan pour Ôz Editions

Si je devais faire un bilan de l’année 2018, je dirais que je suis fier d’avoir mené ces projets à terme seul, car il faut tout gérer de A à Z (site Internet, réseaux sociaux, tests des prototypes, contrats, choix du matériel et du design, choix de l’illustrateur/trice et de la direction artistique, choix des usines et suivi de la fabrication, recherches de distributeurs étrangers, gestion du transport, distribution des jeux sur la Suisse, … et j’en passe). De ce point de vue, c’est très enrichissant et j’apprends plein de choses.

D’un autre côté, je ressens quand même de la frustration, car malgré tous ce travail et ces efforts, je n’arrive pas à avoir autant de visibilité que les autres éditeurs et mes jeux passent plus facilement « inaperçus ». En terme de finances et de temps disponibles, je n’ai pas les moyens de faire beaucoup de pub, pas les moyens de me déplacer partout, pas les moyens d’envoyer des exemplaires de mes jeux à tous les sites/blog/bar à jeux/ludothèques,… pour qu’ils apparaissent dans des articles et sur les réseaux sociaux.

Et si personne ne parle de ton jeu, c’est comme s’il n’existait pas, même si c’est un excellent jeu. Tout ça a forcément un impact sur les ventes. Heureusement, Paille Editions, mon distributeur français, me soutient. Mais quand j’y penses et que je me dis que pour le moment, mon jeu qui se vend le moins bien est un jeu de Bruno Cathala, c’est quand même assez incroyable. Et pourtant, quand tu regardes les avis sur ces 3 premiers jeux, ils sont majoritairement bons, voire très bons.

Crypt boite

Le succès Crypt

Jeux.com : Revenons à présent sur Crypt. Lors de ta précédente interview au mois de juin dernier, nous avions présenté le test en avant-première , le succès est-il au rendez-vous ?

FC : Oui, Crypt démarre bien. Après, la notion de succès doit être différente pour moi que pour d’autres  (on ne parle pas de 5000 exemplaires écoulés en 1 mois 🙂 ) Mais à mon échelle, oui pour le moment c’est un succès.

J : C’est un bon score ! Comme on dit chez Jeux.com… Nous avions aussi parlé de Shy Monsters et Dare To Dream, des infos à nous partager à leur sujet ? Shy Monsters arrive bientôt non ?

FC : Exact, Shy Monsters sort en avant-première pour Cannes. C’est le premier jeu de Sandro Dall’Aglio, un auteur suisse, et il est illustré par Christine Alcouffe (Paper Tales). C’est (encore) un jeu pour 2, mais dans un style complètement différent de Tiki et Kiwara.

Oz Editions Shy Monsters

Déjà, d’un point de vue matériel, c’est minimaliste : 1 jeton héros avec un sticker et 15 tuiles. Et il s’agit d’un jeu de bluff dans lequel l’un des joueurs va incarner le maître du donjon et va devoir empêcher le second joueur (le héros) d’en sortir vivant. Pour cela, il devra cacher des monstres dans le donjon. Mais pour que ces monstres soient actifs, ils devront être positionnés d’une certaine manière. De son côté, le héros devra user de ses actions et de son esprit de déduction pour s’en sortir vivant. Le jeu sort en parallèle en France, en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Belgique et en Suisse.

Du nouveau sur Dare to Dream !

Concernant Dare to Dream, la traduction des cartes est terminée, la mise en page des règles françaises est en cours et la page de la campagne de précommande sur Ulule est en cours de construction. Si tout va bien, je lancerai la campagne courant mars. J’aurai un exemplaire de démo à Cannes. Il s’agira d’une campagne de précommande du jeu, tous les stretch goal de la campagne Kickstarter originale seront déjà inclus dans la version française (notamment deux extensions, deux figurines, du matériel en bois au lieu de carton).

Oz Editions Dare to Dream

J : Tu seras donc présent au Festival International du jeu de Cannes qui se déroulera le 22 février prochain, qu’avez-vous prévu sur place ?

Tout à fait. Cannes est l’un des seuls festivals que j’arrive à faire chaque année. Je serai sur le stand de Paille Editions (13.06) pour présenter Kiwara, Crypt et Shy Monsters. Comme dis plus haut, j’aurai également une boite de Dare to Dream. Et je ferai également tourner les prototypes de mes trois prochains jeux dont les noms temporaires sont Speed Aliens (auteur Frédéric Boulle), Nineteen (auteurs Sandro Dall’Aglio et Sébastien Zbären) et Torpedo Dice (auteur Chris James).

Les nouveautés 2019 d’Ôz Editions

J : Une excellente nouvelle ça ! Peux-tu nous les présenter brièvement ?

Bien sûr 🙂

Speed Aliens est un jeu d’ambiance et de rapidité pour 2 à 4 joueurs à partir de 7 ans dans lequel chaque joueur incarne un pilote de soucoupe volante alien devant secourir ses congénères dont la planète a été attaquée par un monstre spatial.

Chaque pilote devra faire 4 allers et retours afin de secourir le maximum d’aliens, mais sera limité par sa réserve d’énergie (symbolisée par des sabliers). Il s’agira du premier jeu d’ambiance édité par Ôz Editions et je suis ravi que son auteur soit normand (Rouen étant ma ville d’origine).

Nineteen est un jeu de stratégie et de réflexion pour 2 joueurs à partir de 10 ans dans lequel chaque joueur va positionner ses dés sur un plateau de 5×5 cases afin de tenter de réaliser un enchaînement de dés ayant une valeur supérieure ou égale à 19.

Chaque dé posé indiquera à l’adversaire la zone dans laquelle il pourra poser le dé suivant. L’utilisation des dés dans ce jeu stratégique est très originale.

Et Torpedo Dice est un roll & write pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans que je viens tout juste de signer avec l’éditeur américain Stratus Games. La première particularité du jeu est que le plateau que chaque joueur a devant lui représente le sous-marin de son voisin de gauche, sous-marin qu’il va falloir couler, ce qui en fait un jeu avec une forte interaction entre les joueurs. Et la seconde particularité est, à nouveau, une utilisation originale des dés que je n’ai jamais vu dans un autre jeu de ce type.

Oz Editions Torpedo Dice

De la formation autour des jeux de société

J : Et bien, on a hâte de tester tout ça ! A présent, peux-tu nous en dire plus sur tes projets en 2019 ?

Alors, mes principaux projets sont de développer les 3 prochains jeux Ôz Editions et de trouver des partenaires étrangers pour que mes jeux puissent atteindre d’autres pays.

Je suis également en train de développer la partie distribution de jeux en Suisse.

Et en parallèle d’Ôz Editions, je gère également un site de location de jeux de société et une structure de promotion/formation autour des jeux de société. J’ai par exemple animé des ateliers dans une école de formation d’assistants socio-éducatifs en Suisse. Je regarde également pour poursuivre le développement de cette partie.

J : Ici, on aime parler des auteurs qui ont plusieurs vies en une, content de savoir que tu t’emploies à démocratiser le jeu de société dans le milieu de la formation ! On espère que tu nous reviendras nous dire ce que tout ça a donné.

Oz Editions Line up

En conclusion

Dernière question : d’après toi, comment va se dérouler 2019 pour le secteur du jeu de société ?

Bonne question… je ne sais pas si j’ai suffisamment de recul sur le monde du jeu pour en faire une analyse pertinente. Tout ce que je vois, c’est que le secteur se développe de plus en plus, que ce soit en nombres de jeux /d’éditeurs/… Il est donc de plus en plus difficile de faire sa place.

A côté de ça, c’est positif pour les gens en général, car ce qui compte, c’est de se retrouver en famille, entre amis et même entre inconnus, autour d’une table et de partager un bon moment.

 

Guillaume

Responsable Éditorial au sein du Groupe Actiplay depuis 2005, j'ai la charge de nos différents portails de jeux et de l'équipe en place pour les faire fonctionner. Au cours de toutes ces années, j'ai pu nouer des liens forts avec les studios et éditeurs de jeux. Passionné de jeu sous toutes ses formes depuis toujours, je m'intéresse aux concepts et mécaniques de jeux qui naissent chaque jour. Fan de jeux video depuis la SEGA Master System, régulier des jeux de société, rôliste et même GNiste, je mets à profit mon expérience pour guider les internautes de Jeux.com vers LE jeu qui mérite leur attention !