Ôz Editions : Interview et présentation de Tiki

Au travers de Tiki, un jeu de Nicolas Sato et illustré par Pauline Amelin, nous faisons la connaissance de la maison d’édition suisse Ôz Editions et de son gérant Florian Corroyer. Ce jeu tactique et coloré sera un régal pour petits et grands qui ont soif de nouveauté !

Tiki Titre

Tiki : des règles simples, comme cueillir un fruit ?

En effet, l’un des points forts de Tiki, au-delà du fait qu’il soit très agréablement illustré, est son apprentissage des règles. Pour 2 joueurs, ce jeu vous demandera pourtant de vous creuser la tête pour mettre en place une tactique solide pour gagner !

Vous disposez de 8 tikis chacun, et les cartes de village sont disposées devant vous. C’est ici que vous pourrez aller à la cueillette des 4 fruits nécessaires à la victoire ! Mais attention, il faut 3 tikis sur une tuile pour influencer un village à vous donner son ou ses fruits. Certains villages sont corrompus et vous feront perdre un fruit, d’autres ne produisent rien.

A chaque tour, vous pouvez ainsi créer un totem (tiki) ou le déplacer, avec des possibilités et conditions. Tout comme vous pouvez mettre votre totem sur un totem adverse qui devient alors de votre couleur, vous pouvez également déplacer l’ensemble pour abandonner le fameux totem du dessous sur une tuile où l’influence serait néfaste (-1 fruit, par exemple)…

Vous l’aurez compris Tiki propose une partie rapide avec une part très bien dosée de raisonnement proche d’une partie d’échecs. Pas besoin d’être un champion russe pour gagner, vous verrez !

Tiki Totems

Interview de Florian Corroyer de Ôz Editions

Nous avons eu la chance d’obtenir quelques réponses à nos questions sur Tiki, Kiwara et les prochains jeux d’Ôz Editions, voici sans plus attendre l’interview de Florian Corroyer !

Jeux.com : Bonjour Florian, merci d’avoir accepté cette interview pour parler des actualités d’Oz Editions et de vos projets à venir !

  1. Tout d’abord, peux-tu te présenter ? Depuis quand évolues-tu dans le domaine du jeu de société ?

Je m’appelle Florian, j’ai 37 ans, je suis marié et papa de trois enfants et je vis en Suisse depuis 16 ans (à la base je viens de Rouen).

Je me suis replongé dans les jeux de société dits « modernes » vers 2003-2004, alors que j’étais animateur en centres de loisirs et colonies de vacances, en parallèle de mon travail en Suisse.

Et j’ai commencé à utiliser les jeux de société comme support de formation lorsque j’ai encadré des stages BAFA.

Puis en 2008, j’ai monté une association en Suisse (IF Association) dont le but était de réaliser des projets créatifs afin de reverser une partie des bénéfices à d’autres associations.

Et via IF Association, nous avons édité 3 jeux : Pitch’n Dunk (de Daniel Quodbach et David Kalmes), les Souris Gourmandes (de Dominique Breton) et Pitch’n Goal (de Daniel Quodbach).

Puis, nous avons commencé à travailler sur Tiki.

Fin 2016, pour des raisons personnelles et professionnelles, nous avons décidé d’arrêter IF Association. C’est à ce moment que j’ai lancé Ôz Editions et que j’ai poursuivi le développement de Tiki.

Pitch n dunk

  1. Tu faisais quoi avant ?

En fait la question devrait plutôt être : « tu fais quoi en parallèle ? »

Car Ôz Editions n’est pas mon activité principale. Je travaille à 100% en industrie pharmaceutique, dans un service support à la production.

Je gère donc Ôz Editions seul, en parallèle de mon travail. J’ai également lancé une structure nommée Un Flot de Jeux, qui est à la base un site de location de jeux de société. Un Flot de Jeux me permet également d’intervenir dans les crèches, parascolaires et écoles pour faire découvrir des jeux de société, mais aussi dans des écoles formant des assistants socio-éducatifs afin de leur donner des outils ludiques dans leurs futurs métiers.

Revenons à Tiki

  1. Tiki est un jeu kickstarté en mars 2017 et publié en mi-mai dernier en boutique, mais c’est déjà presque la rupture de stock, vous vous attendiez à un tel succès ?

Alors, il faut relativiser la rupture de stock, même si je suis très content des retours sur le jeu.

En effet, la campagne Kickstarter m’a permis de faire fabriquer 2000 jeux (cette version de Tiki coûte cher à fabriquer à cause du matériel). Sur ces 2000 jeux, 1200 étaient pour les contributeurs. Il ne restait donc que 800 exemplaires pour la Suisse et la France.

Je suis satisfait car le jeu a de très bonnes critiques, que ce soit pour sa mécanique, pour ses visuels et son matériel. Et des distributeurs étrangers commencent à montrer de l’intérêt pour l’avoir dans leur catalogue.

Actuellement, je travaille sur une nouvelle version de Tiki. Le matériel sera un peu différent puisque les figurines ne seront plus en résine et la boite sera plus petite. L’avantage est que cette version sera aussi moins chère (aux alentours de 16 euros au lieu de 30).

Pas de date de sortie annoncée pour le moment, je suis encore dans les devis.

  1. C’est Nicolas Sato qui est à l’origine de Tiki (magnifiquement illustré par la jeune artiste Pauline Amelin) d’où lui sont venus cette mécanique et cet univers ?

J’ai demandé directement à l’intéressé pour cette question et voici sa réponse : « je voulais faire un jeu avec du relief, voir le plateau changer de hauteur. Le premier thème qui apparaissait avec cette contrainte était la création de totem. J’avais dans un premier temps fait un jeu de gestion mais qui n’apportait rien d’intéressant. C’est difficile de savoir d’où est venu l’idée, c’est plus une succession de raisonnement qui m’ont amené à ce jeu. »

Concernant les illustrations de Pauline, Nicolas et moi sommes très heureux du résultat. Pauline a su retranscrire exactement ce qu’on voulait pour ce jeu. Elle a été très à l’écoute pendant tout le développement du jeu et a proposé des choses très intéressantes.

Tiki Cartes

Un mot sur Kiwara, adaptation de Drôles de Zèbres

  1. Vous avez réédité en avril dernier, une nouvelle version du jeu Drôles de Zèbres de Bruno Cathala, qui se nomme désormais Kiwara. Quelles sont les nouveautés de cette version, et comment en êtes-vous venus à cette réédition ?

Drôles de Zèbres est un jeu de Bruno qui date de 2004. C’est un jeu que j’ai découvert assez tard, en 2016, quelques mois avant le lancement d’Ôz Editions et j’ai vraiment adoré.

Je connaissais déjà un peu Bruno pour l’avoir croisé en festival ou à des rencontres d’auteurs à l’époque d’IF Association.

Je l’ai donc contacté pour savoir si une réédition de Drôles de Zèbres le tenterait, sachant que je voulais revoir la partie matérielle et graphique. Et Bruno a dit oui tout de suite 🙂

On a beaucoup discuté sur la direction qu’on souhaitait donner à cette nouvelle version. Et puis des idées supplémentaires ont émergés.

La première, c’est le plateau recto-verso. Au recto, la répartition des territoires est identique au jeu d’origine. Pour renouveler les parties, nous avons ajouté un verso « libre » où les joueurs vont pouvoir créer leur territoire à l’aide de bâtonnets en bois représentant les rivières.

La seconde, c’est l’ajout de cartes. Cet ajout permet de renouveler les parties mais aussi de jouer avec des joueurs moins expérimentés ou des enfants en équilibrant les parties (le joueur le moins expert ayant la possibilité d’avoir des cartes qui vont l’aider pendant la partie).

Kiwara Bruno Cathala

 

  1. Nous avons chroniqué de nombreux jeux de Bruno Cathala (Abyss, Imaginarium,…) , un maitre français des jeux de société, que la plupart des autres pays nous envient. Tu le connais depuis longtemps ? Comment s’est passé la première rencontre ?

Quand on est un passionné de jeu et qu’on rencontre Bruno pour la première fois, ça impressionne. En tout cas, personnellement, ça m’a impressionné.

La première fois que je l’ai croisé, je crois que j’ai à peine osé lui demander une dédicace pour une boite de jeu.

Quand j’ai commencé à éditer des jeux avec IF Association, j’ai été amené à aller plus souvent en festival et à rechercher des prototypes. Je l’ai donc recroisé quelques fois. Et puis la vraie rencontre, c’est notre première réunion de travail sur Kiwara à la maison.

A ce moment-là, j’ai découvert l’homme en plus de l’auteur. Et au-delà de l’auteur à succès, Bruno est quelqu’un de bien, une belle personne. Quelqu’un d’entier et de très humble. Travailler avec lui a été un réel plaisir et j’espère bien évidemment que nous serons amenés à collaborer ensemble dans le futur.

Les projets de Ôz Editions

  1. Parlons maintenant des futurs projets d’Ôz Editions, on a vu apparaitre Shy Monsters sur votre site, peux-tu nous dire ce qui arrive bientôt pour vous ?

Actuellement, je travaille sur trois jeux dont les sorties vont s’étaler entre octobre et février.

Le premier est effectivement Shy Monsters, un jeu de Sandro Dall’Aglio (son premier jeu édité) et qui sera illustré par Christine Alcouffe (l’illustratrice de Paper Tales). Il s’agit d’un jeu de bluff asymétrique pour 2 joueurs avec peu de matériel (15 tuiles et 1 jeton personnage) mais plein de possibilités. Dans Shy Monsters, un joueur incarne le Maître du Donjon et va devoir construire successivement 3 étages d’un donjon en y dissimulant des monstres. Le second joueur, le héros, devra tenter de s’échapper de ce donjon en évitant de se faire tuer par les monstres. J’ai découvert le jeu à Cannes en février dernier et j’ai tout de suite accroché.

Paper Tales

Illustrations Paper Tales – Christine Alcouffe

On aura l’occasion d’en reparler d’ici quelques mois 😉

Le second jeu sera la version française de Dare to Dream, un jeu de l’éditeur irlandais Turtle Dream Games financé via Kickstarter en août 2017. Il s’agit d’un jeu de cartes asymétrique pour 2 à 4 joueurs d’Ethan Day-Jones dans lequel l’un des joueurs incarne les Ténèbres et les autres un groupe de Rêveurs.

Au cours de la partie, le but des Ténèbres sera de se servir de ses cartes Cauchemar, Monstres et Actions pour tenter de réveiller un certain nombre de fois les Rêveurs. De leur côté, les Rêveurs devront se défendre contre ces attaques grâce à leurs Gardiens (qu’ils pourront équiper), leurs Protections et leurs cartes Actions.

Le tout est magnifiquement illustré par Seán Malone.

Dare To Dream Oz Editions

Le jeu fera l’objet d’une campagne de précommande en septembre prochain (avec tous les bonus débloqués lors de la campagne Kickstarter originale), pour une sortie prévue pour Cannes fin février 2019.

Le dernier jeu sera également la version française d’un jeu ayant fait l’objet d’une campagne Kickstarter. Je ferai une annonce le 15 juin pour dévoiler le nom du jeu. Tout ce que je peux dire pour le moment est que la sortie est prévue pour octobre/novembre de cette année.

  1. D’autres projets par la suite ?

Pour la suite, comme je le disais plus haut, je travaille sur une réédition de Tiki, mais sous une forme différente de la première version.

Et j’ai plusieurs prototypes en test actuellement dont certains sont plutôt prometteurs 😉

  1. Et sinon, toi, à quoi tu joues ?

J’ai des goûts assez larges en termes de jeux. Ce qui va me limiter, c’est la durée d’une partie (difficile de faire des parties de 2h quand tu n’as déjà pas assez de temps pour tout faire).

Donc ces derniers temps, je joue principalement à des jeux dont les parties ne sont pas trop longues (The Mind, Celestia, Kids of London, …). Et j’adore Unlock! également, j’attends la sortie de chaque boite avec impatience 🙂

Sinon je joue aussi pas mal avec les enfants, ils sont très demandeurs et vu que la ludothèque à la maison est assez fournie, on a de quoi faire. Le jeu qui tourne le plus avec eux en ce moment est Troll et Dragon.

Troll & Dragon

 

  1. Dernière question, si tu étais un jeu, tu serais… ?

En ce moment, entre mon travail, Ôz Editions, un déménagement à gérer et ma vie de famille, je serais un gros jeu de gestion avec plein d’actions à faire dans un temps limité et avec des ressources limitées. Je laisse les lecteurs trouver le titre d’un jeu qui correspondrait à cette description 😉

Info Dernière minute : Ôz Editions est nominé pour le Trophée Flip Editeurs 2018 avec Tiki, on lui souhaite bonne chance !

Guillaume

Responsable Éditorial au sein du Groupe Actiplay depuis 2005, j'ai la charge de nos différents portails de jeux et de l'équipe en place pour les faire fonctionner. Au cours de toutes ces années, j'ai pu nouer des liens forts avec les studios et éditeurs de jeux. Passionné de jeu sous toutes ses formes depuis toujours, je m'intéresse aux concepts et mécaniques de jeux qui naissent chaque jour. Fan de jeux video depuis la SEGA Master System, régulier des jeux de société, rôliste et même GNiste, je mets à profit mon expérience pour guider les internautes de Jeux.com vers LE jeu qui mérite leur attention !