Retour sur la saga The Legend of Zelda : 1ere partie

Nous allons évoquer dans cette première partie ce qui a fait le succès des premiers jeux The Legend of Zelda ; et nous verrons dans une seconde partie l’organisation de ces jeux dans la timeline de la saga. En effet The Legend of Zelda possède 3 univers parallèles découlant du même commencement, il est donc facile de se mélanger les pinceaux.

Intéressons-nous tout d’abord à la franchise The Legend of Zelda avec la sortie des premiers jeux.

 

Lumière sur la franchise The Legend of Zelda

The Legend of Zelda est un jeu d’action/aventure aux inspirations multi-mythologiques (celtique, japonaise, nordique) remplies de magies.

Vous incarnez Link, un jeune homme habitant dans le royaume d’Hyrule. Même s’il arrive qu’il soit parfois physiquement différent en fonction de la timeline, Link porte toujours sa tunique verte et son bonnet pointu (hors le dernier opus).

Armé de son épée et de son bouclier, il doit sauver la princesse Zelda qui est souvent piégée dans la pierre ou endormie par le seigneur du mal Ganon.  Pour cela il doit trouver des morceaux de Triforce, cette dernière représentant l’équilibre parfait entre Sagesse, Force et Courage. Celle-ci se transmet de génération en génération par la famille royale du royaume. Celui qui possède la Triforce peut alors exaucer un vœu.

 

Il s’agit donc d’un jeu-vidéo en openworld où vous devez explorer le royaume d’Hyrule et trouver la Triforce dans des donjons se trouvant aux quatre coins de la carte. Ces donjons sont remplis d’ennemis à tuer et d’énigmes à résoudre pour trouver la clé amenant face au boss du donjon. Le monde se dévoile au fur à mesure et vous trouverez des objets spéciaux importants pour continuer d’avancer. De plus Link récolte également des rubis, monnaie d’Hyrule, en combattant des ennemis, brisant des pots, etc.

 

The Legend of Zelda est une véritable aventure dans laquelle, une fois plongée, il est difficile d’en sortir ! Découvrons à présent les premiers jeux de la saga iconique.

 

Naissance d’un héro

The Legend of Zelda – 1987 – Nintendo NES

Le jeu remporte un très grand succès pour l’époque avec 6.5 millions de ventes à travers le monde. La recette de son succès : il s’agit de l’un des premiers openworld ! The Legend of Zelda possède également une bande-son iconique reconnaissable entre toutes aujourd’hui, et enfin la possibilité de sauvegarder !

 

Il y a de nombreuses décennies, le royaume d’Hyrule fut plonger dans les ténèbres par le maître des ténèbres Ganon. Il est depuis hostile et est rempli de monstres en tout genre au point où les habitants ont dû fuir se réfugier dans des grottes, c’est l’ère du déclin.

Apprenant que l’existence de la Triforce et cherchant à s’en emparer, la princesse Zelda décide de briser la Triforce en huit morceaux. Elle le répartit alors dans tout le royaume et confit à sa nourrice Impa de trouver l’élu qui sera capable de rassembler la Triforce pour vaincre Ganon, avant d’être enlevée. Dans sa quête elle tombe alors sur Link qui lui sauve la vie. C’est dans ce contexte que commence le premier jeu-vidéo de la saga The Legend of Zelda.

Dans ce premier épisode vous incarnez Link pour la première fois et voyagez donc à travers Hyrule pour trouver des morceaux de Triforce et rejoindre Ganon au sommet de la montagne de la mort.

 

Ce premier opus a fait découvrir le plaisir d’explorer un monde nouveau à de nombreux joueurs, la saga The Legend of Zelda est née !

 

Zelda II The Adventure of Link – 1987 – Famicon Disk System

Cet épisode est la suite directe du premier jeu-vidéo the Legend of Zelda et s’est vendu à 4.4 millions d’exemplaires.

 

Après la mort de Ganon dans le premier épisode, ses sbires sont fous de rage et décident de détruire tout sur leurs passages à la recherche de Link dans le but de ressusciter leur maître.

Le jour de ses 16 ans, Link voit apparait la marque de la Triforce sur sa main. Impa lui explique alors que la légende dit que la marque apparaitrait sur la main de l’élu étant capable de s’emparer de la Triforce et réveiller une princesse plongée dans un profond sommeil par un sorcier maléfique et cachée dans le palais d’Hyrule.

Link doit ainsi récupérer la Triforce du Courage pour réveiller la princesse, s’appelant également Zelda. Il ne s’agit pas là de la même mais c’est après que cette dernière se soit endormie, il a été décrété que toutes les futures princesses naissant dans le royaume s’appelleraient Zelda, on vous avait dit qu’il faudrait s’accrocher !

 

Toujours en openworld, ce jeu-vidéo est cependant bien différent graphiquement que tous les autres jeux de la franchise. En effet le jeu se joue en format sur le côté à la Super Mario, et ressemble d’avantage au jeu Castlevania sorti deux ans plus tôt. Du fait de cette différence, il est souvent volontairement oublié des puristes car il n’a pas été développé par l’équipe originale du premier jeu. Enfin il ne correspond pas exactement à la mécanique openworld qui nous avions dans le premier jeu, et que nous avons retrouvé dans tous les suivants.

 

A noter que Zelda II The Adventure of Link n’a pas de suite directe et est le dernier épisode de l’une des 3 timelines du jeu. Nous vous donnerons plus de détails dans notre article de présentation de cette timeline.

 

A Link to the Past – 1991 – Super Nintendo

Dans cet épisode travaillé par les mêmes développeurs que le premier jeu, c’est avec plaisir qu’on retrouve la vue du dessus comme le premier opus ! Il a été vendu à 4.6 millions d’exemplaires.

Au niveau de la timeline, A Link to the Past se situe des centaines d’années avant l’histoire du jeu The Legend of Zelda et donc avant l’ère du déclin.

 

Cette fois-ci de nombreuses améliorations ont été ajoutées au gameplay comme l’apparition des objets spéciaux, des donjons, des quarts de cœur et des fragments ! De plus il est possible d’explorer un monde parallèle au votre, le monde des ténèbres.

 

Au début du jeu A Link to the Past alors que Link est endormi, il reçoit un massage télépathique de la princesse Zelda qui le presse de la rejoindre au château, les sbires de Ganon sont partout ! La seule solution pour Link de battre leur chef le sorcier Agahnim en retrouvant l’épée de légende avec les trois médaillons de la Sagesse, de la Force et du Courage. Malheureusement la mort du sorcier entrainera une connexion entre le monde des ténèbres et Hyrule, risquant le retour de Ganon. Link doit alors libérer huit filles emprisonnées pour être sacrifiées afin qu’elles nous donnent accès à la tour de Ganon dans le monde des ténèbres. Après la chute de ce dernier, Link reçoit alors la Triforce et fait le vœu que la paix revienne en Hyrule.

 

Link’s Awakening – 1993 – Game Boy

Au début de Link’s Awakening, Link est parti en bateau à l’aventure mais finit pas s’échouer sur une plage. A son réveil, il est trouvé par Marie, qui lui explique qu’il se trouve sur l’île de Cocolint. Il s’agit du premier jeu-vidéo de la saga qui ne se déroule pas dans le royaume d’Hyrule et où la princesse Zelda et Ganon sont absents.

 

Partant ensuite à la recherche de son épée et de son bouclier sur la plage, Link croise la route d’un hibou lui indiquant que son seul moyen de quitter l’île est de réveiller le Poisson Rêve, créature mythique dormant dans un œuf au sommet de l’île. Pour cela il doit trouver huit instruments de musique dans différents donjons. Au cours de son périple, Link apprend que l’île n’existe en fait que dans les songes du Poisson-Rêve, celui-ci décide alors de tout faire pour barrer la route de Link. Après un dernier au revoir à Marie, Link réveille le Poisson-Rêve pour retourner dans son monde et Cocolint disparait.

Malgré une fin plutôt triste car Link se retrouve sur des débris perdus en mer, Link’s Awakening a été un franc succès pour les joueurs notamment du fait de son originalité et bien sur son format portable sur Game Boy. Cet opus a été vendu à 6 millions d’exemplaires.

Ce jeu a été ensuite réédité en couleurs, appelé Link’s Awakening DX, en 1998, et enfin très récemment un remake sur la Nintendo Switch, pour découvrir notre article c’est par ici).

 

Ocarina of Time – 1998 – Nintendo 64

Vendue à 7.6 millions d’exemplaires, Ocarina of Time est décrit par les critiques de l’époque comme le meilleur jeu-vidéo de tous les temps ! En effet Nintendo révolutionne le jeu-vidéo en passant de la 2D à la 3D avec la position de la caméra de dos, une innovation technique qui sera reprise par la suite par tous les jeux-vidéos d’aventure à la troisième personne, mais pas que ! En effet Nintendo invente également le ciblage d’un ennemi et le passage à la première personne pour utiliser l’arc ou le boomerang.

 

Dans Ocarina of Time, Link est né dans un monde en guerre et est élevé comme un enfant de la forêt par l’arbre Mojo. Un jour il explique à Link qu’il est victime d’une malédiction car Ganondorf se réveille et chercher à s’emparer de la Triforce. Il donne alors à Link une pierre ancestrale et lui demande de retrouver les deux autres morceaux pour aider la princesse Zelda dans sa quête.

Après les avoir récupérées les pierres et l’épée de légende, Ganondorf apparait devant Link et s’empare de la Triforce.  Link se réveille 7 ans plus tard dans un royaume d’Hyrule dévasté par l’arrivée des ténèbres. Mais le démon ne pas totalement contrôler le monde car Au moment où il s’est emparé de la Triforce, elle s’est divisée en trois morceaux : le Courage, la Force, et la Sagesse., et il ne possède plus que la Force.

Link doit à présent partir à la recherche de sept sages afin de vaincre définitivement Ganondorf. Après avoir libéré six de ces derniers, Link comprend qu’il est détenteur de la Triforce du Courage, et que le dernier sage possède celle de la Sagesse, il s’agit en fait de la princesse déguisée. Grâce aux sages, Link arrive au château de Ganondorf pour libérer la princesse faite prisonnière entre temps, et vaincre une bonne fois pour toutes Ganondorf. Après un rude combat, il est vaincu et la tour s’effondre sur lui. Alors que notre héro pensait que c’était terminé, Ganon, la version maléfique de Ganondorf surgit des ruines. Les sages, Link et la princesse Zelda s’unissent alors pour le vaincre et le renvoie dans le vide infernal. La paix revient alors dans le royaume.

A la fin de cet épisode, la princesse Zelda renvoie Link dans le passé grâce à l’Ocarina du temps pour qu’il profite de l’enfance qu’il n’a pas eu en Hyrule.

 

Cet opus est considéré comme l’un des plus importants de la saga au niveau de la timeline. En effet il est le point de départ de la division de la timeline en 3 parties : si Ganon revient et Link est battu, nous appellerons cette partie la ligne temporelle de défaite ; si Ganondorg est scellé mais refait surface et inonde Hyrule car Link a disparu, nous l’appellerons la ligne temporelle adulte ; et enfin si Link vainc Ganon et le « Dark World » est protégé, la ligne temporelle enfant. Dit comme ça, cela semble compliqué, nous allons donc tacher de vous présenter les prochains par timeline.

 

 

Marie

Je suis rédactrice spécialiste Jeux vidéos au sein de l'équipe Jeux.com depuis avril 2018. Mon rôle est de vous faire découvrir des nouveautés de jeux vidéos, qu'ils soient AAA ou indépendants, mais aussi des infos insolites autour des jeux, des studios, de la communauté gaming ou geek, etc... J’ai découvert les jeux-vidéos avec la Game Boy Color et j’ai notamment été marquée par des jeux comme The Legend of Zelda, Pokemon, Secret of Mana et Super Mario Bros. Je me tiens régulièrement au courant de l’actualité et des nouvelles sorties de jeux-vidéos. Aujourd’hui je joue sur Playstation 4 et Nintendo Switch !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.