Scythe, le 4X qui a toutes les réponses

Attention, jeu expert, mais surtout jeu génial ! Scythe, de Jamey Stegmaier, fondateur de StoneMaier Games (Wingspan, Viticulture, Charterstone…) est un jeu d’exploration et conquête pour 1 à 5 joueurs prenant place dans une Europe de l’Est alternative des années 1920.

Dans Scythe (prononcez « saille-sse »), la révolution technologique a pris une toute autre tournure : ainsi, les agriculteurs et autres gens du peuple côtoient des robots géants (les mechas) appartenant aux factions qui se font la guerre, pour les richesses du sol et le gain de popularité auprès du peuple.

jakub-rozalski-illustration-scythe-07

Univers imaginé et magnifiquement illustré par l’artiste polonais Jakub Różalski, chaque détail visuel plonge les joueurs dans une ambiance unique. En route…       scythe_boite

Découverte de Scythe

D’emblée, la boite de jeu ne plaisante pas : un énorme plateau de jeu, des figurines, de nombreuses cartes et éléments de jeu à placer sur votre plateau personnel… où tout trouve sa place. Clairement, Stonemaier Games nous fait la démonstration de leur talent à produire des jeux de très haute qualité.

plateau-saxonie

Et ça ne s’arrête pas au matériel.

Certes, comme dans tout jeu dit « expert », il vous faudra plonger dans le livre de règles pour lancer votre première partie. Mais à chaque page, à chaque point de règle, on sent que l’auteur a longuement travaillé sur la cohérence de l’univers et des règles entre elles pour faire « le meilleur jeu possible ».

jakub-rozalski-illustration-scythe-01

Chaque joueur incarne ainsi un peuple avec à sa tête un champion aux caractéristiques spécifiques qui donne à Scythe sa saveur au travers d’une asymétrie plutôt bien équilibrée. L’auteur recommande toutefois (au travers de FAQ sur leur site) de ne pas mixer certaines factions avec certains plateaux joueurs.

plateau joueur

Tous les chefs de guerre recherchent ainsi le contrôle du territoire et en particulier de l’Usine, qui apporte un grand avantage en terme de mécanique de jeu, mais également un sacré bonus en fin de jeu si vous la contrôlez.

jakub-rozalski-illustration-scythe-03

De l’exploration et de la guerre, mais pas que…

Rappelons que le format de Scythe est un 4X : Exploration, Exploitation, Expansion, Extermination. Il y a toutefois la possibilité de bâtir de sérieuses défenses pour se concentrer sur l’exploitation des ressources, votre popularité au sein de la contrée et de l’amélioration de votre faction.

jakub-rozalski-illustration-scythe-09

Votre plan de jeu dépendra du héros que vous piochez en début de partie. Votre position sur la carte en découle, et du coup, votre stratégie pour atteindre les objectifs qui sont communs à tous les joueurs. Ou plutôt, vous devez conclure 6 objectifs sur les 10 proposés, le plus vite possible, tout en prenant garde au nombre de points de victoire déjà cumulés par vos adversaires.

factions et personnages

Point très important : quand vous pénétrez sur le territoire d’un adversaire avec l’un de vos mechas, vous subissez le déshonneur du peuple et reculez sur la piste de popularité, forçant ses habitants à reculer vers leur foyer. Et oui, on a beau être en guerre, si le peuple ne nous apprécie pas, à quoi bon gouverner ? Ou les moutons peut-être ?

scythe-plateau-principal

Vous devrez donc doser intelligemment vos points d’armée et votre popularité. En plus de vos ressources et de votre évolution technologique, cela va sans dire.

actions

Enfin, il vous sera possible de construire des bâtiments sur certains territoires pour profiter d’avantages tactiques, notamment le contrôle d’un territoire si aucune unité adverse ne s’y trouve.

batiments

Un système de combat innovant et bien ficelé

Une véritable surprise que le système de combat qui n’utilise aucun dé. Là où dans un 4X classique, on aurait avancé nos troupes sur le territoire adversaire et confronté nos résultats de dés, le principe est ici tout autre.

Au cours de la partie, la piste de développement militaire progresse en fonction de vos actions, de cartes événements, et vous pouvez ensuite miser ces points (7 maximum) lors du combat via la Roue de puissance, auxquels vous ajoutez 1 carte combat par unité présente dans la zone. Chaque joueur calcule secrètement ses points et les dévoile. Le vainqueur l’emporte, sauf en cas d’égalité, où l’agresseur prendra le dessus.

roue-de-puissance

Jouez alors la carte de la sécurité, ou du bluff total pour forcer votre adversaire à utiliser ces points et cartes et le priver de ressources militaires pour les combats suivants !

combat

Un système qui donne la part belle à la tactique et non au hasard, qui plaira naturellement à ceux qui en ont marre de voir leurs unités décimées sur un jet de dés raté !

A noter que les unités vaincues ne sont pas détruites mais battent en retraite à la base du joueur perdant.

jakub-rozalski-illustration-scythe-02

 

L’usine et les rencontres

Une autre particularité de l’univers de Scythe est le jeu autour des héros, qui sont les seuls à pouvoir exploiter le pouvoir de l’usine, mais également profiter des rencontres.

jakub-rozalski-illustration-scythe-08

Pierre angulaire de la mécanique de jeu, l’usine vous offre une action supplémentaire de déplacement (et autres bonus au choix) qui peut s’avérer décisive. En effet, il n’est pas possible d’utiliser la même action deux tours de suite. Visiter l’usine au plus tôt dans la partie est donc vivement conseillé.

carte-usine

Par ailleurs, sur certaines tuiles des pions rencontres vous offriront un choix parmi 3 options qui offrent toutes un avantage tactique. Vous pourrez par exemple déployer un mecha immédiatement contre un peu d’argent. Très fort !

Là aussi, chaque carte rencontre nous met dans l’ambiance avec du contexte et une récompense inhérente au choix que vous ferez.

jakub-rozalski-illustration-scythe-05

Gagner dans Scythe

Les plans de jeu sont multiples pour réaliser 6 des 10 objectifs disponibles signant l’arrêt de la partie dès que l’un des joueurs les atteint (la Piste des Triomphes). Ainsi, l’or en votre possession, mais également les territoires conquis, le nombre de pions « étoile » placés, les paires de ressources contrôlées et votre position sur la piste de popularité feront peut-être de vous le grand gagnant !

objectifs

Comme évoqué précédemment, il nous apparait pertinent de visiter l’usine au plus vite dans la partie. De même, prenez connaissance de vos objectifs personnels, et tentez de les compléter, mais ne mettez pas en péril le reste de votre partie juste parce que vous voulez finir l’un d’entre eux. Il est tout à fait possible de gagner sans. Typiquement, la piste de popularité est l’un des objectifs majeurs qui peut vous faire passer devant vos adversaires au dernier moment, ne négligez pas ce point.

jakub-rozalski-illustration-scythe-04

Rappelez-vous qu’enrôler attribue certes des points ou cartes combat instantanément, mais également la possibilité de bénéficier d’avantages quand vos voisins effectuent des actions.

personnages-plateau

Enfin, n’oubliez pas non plus que les paires de ressources rapportent de nombreux points de victoire.

ressources

Notre conclusion

Vous l’aurez donc compris, Scythe est séduisant par ses mécanismes, sa qualité de réalisation et son univers. 3 points qui justifient de vous le procurer pour compléter votre collection, ou faire votre premier achat de jeu expert…

jakub-rozalski-illustration-scythe-06

De plus, des extensions viennent ajouter des éléments de jeu, nouvelles factions ou campagne à ne pas rater, nous vous en reparlerons très bientôt !

N’hésitez pas à vous abonner aux notifications pour suivre les actualités des jeux grâce à Jeux.com !

Toutes les illustrations sont tirées du profil de Jakub Różalski sur le site Artstation.com et de sa page Facebook. Tous droits réservés Jakub Różalski / Stonemaier Games.

Retrouvez plus d’infos sur la version française de Scythe sur le site de Matagot.

Guillaume

Responsable Éditorial au sein du Groupe Actiplay depuis 2005, j'ai la charge de nos différents portails de jeux et de l'équipe en place pour les faire fonctionner. Au cours de toutes ces années, j'ai pu nouer des liens forts avec les studios et éditeurs de jeux. Passionné de jeu sous toutes ses formes depuis toujours, je m'intéresse aux concepts et mécaniques de jeux qui naissent chaque jour. Fan de jeux video depuis la SEGA Master System, régulier des jeux de société, rôliste et même GNiste, je mets à profit mon expérience pour guider les internautes de Jeux.com vers LE jeu qui mérite leur attention !