Blizzard Entertainment vous présente Les Chevaliers du Trône de glace, la prochaine extension d’Hearthstone.
Celle-ci prend place sur la terre de Norfendre, la région glacée du Roi-Liche…

Présentation des Chevaliers du Trône de glace

Un nouveau style de carte : la carte héros

Blizzard a décidé de créer un type de carte, qui prendra une part plus importante dans cette extension. Dans le même genre que Jarraxus, la carte démoniste qui prenait la place de votre héros.
En effet, tous les héros vont pouvoir devenir des Chevaliers de la mort, classe bien connue des joueurs de World of Warcraft.
Quand vous jouez cette carte, elle remplace immédiatement votre héros, lance un cri de guerre ayant un impact direct sur le plateau de jeu, vous offre quelques points d’armure et un nouveau pouvoir héroïque qui semble bien plus fort que le strandard.

Un exemple avec Rexxar le chasseur, qui va combiner 2 bêtes découvertes entre elles pour obtenir une carte complètement customisée et surpuissante ! Evidemment, l’idée est de créer à chaque tour la créature nécessaire en fonction du contexte. Ce qui semble encore plus fort que n’importe quelle autre carte à jouer finalement.

Nouvel attribut : le vol de vie

Certaines cartes pourront infliger des dégâts et vous rendre ce montant en points de vie. En voici 2 exemples : la carte fouet spirituel du prêtre si elle est jouée avec un serviteur de dégâts des sorts peut réellement chambouler le cours d’une partie.
Le Champion Frisselame peut sans doute avoir une utilité avec l’archétype Dessoudeurs de Gadgetzan, où les serviteurs s’améliorent entre eux jusqu’à devenir des monstres difficiles à gérer à coût intéressant.

Fouet SpirituelChampion Frisselame

Un univers à découvrir : Les Chevaliers du Trône de glace

Le jeu proposera des missions pour obtenir une carte de héros légendaire et des paquets de l’extension.

Missions Chevaliers du trone de glace

A noter également qu’un nouveau plateau sera disponible, sublime comme toujours.

Plateau Chevaliers du trone de glace

En bref, nous avons hâte de découvrir les autres cartes, qui seront dévoilées à partir du 24 juillet. La date de sortie de l’extension quant à elle, n’est pas encore connue. Disponible mi-août d’après la zone de pré-achat. Soyons prêts !

Pré-commande Chevaliers du trone de glace

Retrouvez le guide pour débutant Hearthstone, n’hésitez pas à le partager !

Si l’on entend beaucoup parler de la Wii U, de la PS4 ou encore de la Xbox 720, il faut savoir qu’une nouvelle console va faire son entrée dans le monde des jeux vidéo: il s’agit de la Ouya.

C’est une console qui fonctionnera sous Android et qui sera consacrée exclusivement aux free-to-play. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, nous avons précédemment écrit un article qui traite du sujet que vous pouvez consulter ici.

Le prix de la console serait de 99$, soit environ 79€. Elle permettrait également d’écouter de la musique et de lire des vidéos.

De grosse pointures travaillent sur ce projet telles que Julie Uhrman, une ancienne cadre d’IGN et Ed Fries, un des concepteurs de la toute première Xbox.

Reste à savoir à quel point le projet sera soutenu!

Pour le moment, aucune date de lancement n’est encore prévue.

 

Bon jeu sur Jeux.com

Le Free-to-play, qu’est-ce que c’est?

Un jeu free-to-play est un jeu gratuit d’accès, mais où le joueur devra utiliser souvent le système de micro-paiement pour débloquer certains objets,  certaines compétences…

Ce système est déjà utilisé sur de nombreux jeux jouables sur internet. Cependant, il semblerait que des studios de développement tels que Crytek (Crysis, Far Cry ou Homefront notamment) ou encore Electronic Arts envisagent sérieusement d’utiliser ce modèle pour leurs prochains jeux, et notamment leurs plus grosse licences. Par exemple, Electronic Arts a pour projet de faire de Fifa, le célèbre jeu de foot, un f2p. Pour ceux qui se posent la question, ce système est très rentable pour les éditeurs de jeux vidéo. Par exemple, au Japon, Fifa Online (qui est un free-to-play) a rapporté quatre fois plus de bénéfices que Fifa 12 dans ce pays.

La Wii U, la nouvelle console de Nintendo, semble être prête pour ce système économique selon les dires de la firme japonaise.

Les limites de ce modèle

Toutefois, le free-to-play est loin d’être au goût de tout le monde et subit beaucoup de critiques de la part des gamers. En effet, certains parlent de jeux livrés « en kit » ou encore de déséquilibre entre les joueurs qui achètent des objets et ceux qui n’en achètent, car ces derniers sont plus limités et auront des objets/bonus/armes moins puissants. Le Free-to-play est d’ailleurs appelé par certains le « Pay-to-win » (payer pour gagner). Espérons que les développeurs sauront trouver le bon compromis!

Bon jeu sur Jeux.com