Test FIFA 2016

test fifa 2016

FIFA 2016, le nouveau bébé d’Electronic Arts, est sorti le 24 Septembre et fait déjà parler de lui. En effet, ce nouveau-né de la très célèbre franchise de jeu vidéo sportif s’est offert une campagne promotionnelle assez agressive, jugée nécessaire afin de faire oublier le fiasco de son prédécesseur, FIFA 2015.

Le nouvel opus portait plusieurs promesses ambitieuses, et l’on peut d’ores et déjà affirmer qu’elles ont été respectées.

 

FIFA 2016 en phase avec son temps

Tout d’abord, l’innovation principale résulte dans la mise en place d’un football féminin. En effet, le sport pratiqué par mesdames gagne de plus en plus de reconnaissance, et c’est donc tout naturellement qu’EA a décidé d’inclure une douzaine d’équipes entièrement féminines. Au niveau de la prise en main, on peut apprécier un jeu plus lent et s’appuyant davantage sur la technique, tout en profitant d’un Game Play tentant de reproduire les caractéristiques d’un véritable match féminin. Au niveau des graphismes, on peut affirmer que cet opus fait la part belle aux nouvelles joueuses.
Néanmoins quelques défauts sont à regretter, notamment les défauts de conception des animations des personnages en jeu, bien que l’on puisse remarquer une légère amélioration des textures qui accompagne le développement des moteurs graphiques.

 

test fifa 2016

 

Une prise en main neuve mais agréable

En ce qui concerne le cœur de notre sujet, le Game Play, la première chose qui saute aux yeux une fois la manette en main est l’amélioration effective du jeu en défense. Les tacles ont été grandement travaillés et présentent une palette bien plus vaste de possibilités techniques, les développeurs ayant prévu de permettre au joueur de se relever plus rapidement en cas de loupé, ou encore d’optimiser la longueur de course. Ces modifications permettent une défense bien plus agréable, surtout que la vitesse de pointe des attaquants a été grandement réduite, afin d’encourager la construction d’actions offensives.
On peut également noter l’introduction du dribble sans contact, bien plus réaliste, et qui permet de coller davantage au style de certains joueurs, comme Leo Messi.

 

De nouveaux modes de jeu qui ne convainquent pas

Enfin, et même si les puristes s’en arracheront les cheveux, les débutants et joueurs occasionnels peuvent apprécier la création d’un mode « coach », une sorte de tutoriel approfondi intégré au match, de façon à éviter le passage par les ateliers d’entraînement longs et ennuyeux des précédents opus. Le mode carrière, lui, profite de plusieurs ajouts censés le rendre moins fastidieux, mais on note surtout la faiblesse des innovations promises.

L’édition 2016 de FIFA, malgré quelques lacunes, remplit son contrat en proposant aux joueurs davantage de possibilités de jeu. Néanmoins, EA ne parvient toujours pas à distancer son concurrent, PES 2016, qui offre lui aussi des nouveautés alléchantes. Cette année, Le match entre les deux équipes se jouera sur le long terme.

Pour ceux qui ne peuvent pas encore s’offrir le dernier opus de FIFA, je vous propose un petit jeu de foot pour patienter !!

Laisser un commentaire