When I Dream : le test du jeu onirique qui fait du bruit

Quel plaisir de partager ses rêves au petit matin ? Dans When I Dream, c’est ce que propose Chris Darsaklis en vous plongeant dans une nuit de songes.
A noter le travail de 20 illustrateurs, notamment Anne Heidsieck, dont nous avons parlé dans l’article sur Majesty.

when-i-dream-boite

When I Dream : prise en main facile

Magnifiquement illustré donc, le jeu propose tour à tour à chaque jour de vivre un rêve, guidé par les autres. Chaque joueur sera alors, fée, marchand de sable ou croque-mitaine.

Les cartes sont placées sur le plateau de jeu, le premier joueur prend le masque de nuit et le place sur ses yeux. Puis, vous tirez une carte rêve et la partie commence.

La fée marquera des points si le rêveur trouve le bon mot, le croque mitaine en gagnera s’il se trompe… Enfin, le marchand de sable remporte des points si les fées et croque-mitaines sont à égalité de mots trouvés par le rêveur.

when-i-dream-plateau

La boite de When I Dream

Pour moins d’une trentaine d’euros, vous avez un jeu tout à fait convenable, une mécanique plutôt innovante et où tout le monde joue en même temps. Et on peut y jouer jusqu’à 10 joueurs !!

Quel que soit votre rôle, vous développerez votre sens de la déduction, de la mémoire et d’une certaine dose de créativité.

Ceux-ci sont tirés aléatoirement à chaque nouvelle manche par le rêveur. Vous retournez le sablier et chaque joueur (sauf le rêveur donc) va dire sa proposition pour suggérer le mot présent dans le lit au milieu de la table. A tout moment, le rêveur peut interrompre les joueurs et faire une proposition.

Si elle est juste, on la place côté jaune sur le plateau de jeu, ou bleu si c’est faux. Mais sans que le rêve ne sache s’il s’est trompé ou non ! C’est très important.

En effet, jusqu’à l’écoulement complet du sablier (2 minutes), on essaie de faire devenir des mots au rêveur. Celui-ci devra ensuite reconstituer un rêve à partir des mots qu’il a proposé dans la phase de jour. Et en conservant son masque bien entendu.

when-i-dream-cartes

Comment gagner à When I Dream

Le rêveur gagne 1 point par mot trouvé (côté jaune du lit), mais également pour chaque mot jaune bien rappelé dans son rêve lors de la phase de jour. Votre mémoire sera mise à rude épreuve !

Les fées gagnent un point par mot jaune, les croque-mitaines un point par mot bleu (réponses fausses ou passées). Enfin, le marchand de sable gagne des points en fonction de l’égalité ou la différence de réponses bleues et jaunes.

En cas d’égalité, c’est un point par carte jaune +2. S’il y a une différence d’une carte, c’est le plus grand nombre (bleu ou jaune). En cas de différence de deux cartes ou plus, c’est le plus petit nombre.

Enfin, une fois que tous les joueurs ont joué le rôle du rêveur, le joueur avec le plus grand nombre de points gagne la partie !

Guillaume

Responsable Éditorial au sein du Groupe Actiplay depuis 2005, j'ai la charge de nos différents portails de jeux et de l'équipe en place pour les faire fonctionner. Au cours de toutes ces années, j'ai pu nouer des liens forts avec les studios et éditeurs de jeux. Passionné de jeu sous toutes ses formes depuis toujours, je m'intéresse aux concepts et mécaniques de jeux qui naissent chaque jour. Fan de jeux video depuis la SEGA Master System, régulier des jeux de société, rôliste et même GNiste, je mets à profit mon expérience pour guider les internautes de Jeux.com vers LE jeu qui mérite leur attention !

Publicité